Visage et cou

Visage et cou

FRONT

1 : Rides du front et de la glabelle (rides du lion)
Elles apparaissent plus ou moins précocément selon la finesse de la peau et la force des muscles du visage. Ici le muscle frontal crée des rides horizontales au front et les muscles de la glas belle(Entre les sourcils) créent les ride du lion. Plus un visage est expressif, plus ces rides auront tendance à se marquer.

Traitement:
Ces rides peuvent être efficacement atténuées voir gommées en agissant de façon sélective sur les muscles en cause par injection de toxine botulique.
Un résultat naturel et généralement recherché par la conservation des petites contractions musculaires résiduelles évitant ainsi l’aspect figé du front.

2: tempes

Certains visages très fins peuvent renvoyer un aspect creusé avec l’apparition des reliefs du crâne au niveau des tempes.

Traitement:
L’injection d’acide hyaluronique directement au niveau des zones de creuses des tempes permet simplement, efficacement et de façon durable de redonner rondeur et douceur à la partie haute du visage.

REGARD

1: paupières supérieures
La peau des paupières supérieures étant très fine et mobile, il est extrêmement fréquent qu’elle s’allonge et qu’elle perde son élasticité pour venir former un pli inesthétique, confèrant un aspect fatigué et vieillissant au regard.

Traitement:
L’ablation chirurgicale de l’excès de peau appelée blépharoplastie supérieure permet de restaurer l’aspect de la paupière. Ce geste est réalisé sous anesthésie locale la plupart du temps. Il peut être associé au traitement d’une petite hernie graisseuse fréquemment associées à l’angle interne de la paupière.2

2: paupière inférieure:
La paupière inférieure peut elle aussi se distendre avec le temps mais moins que la paupière supérieure. Ici c’est plus volontiers un aspect fripé de la peau lié à la contraction musculaire sous-jacente qui peut être rencontré.

Traitement:
Le lissage de la peau de la paupière inférieure est réalisée par une incision située sous les cils et se prolonge dans les rides externes de la patte d’oie. Dans de nombreux cas ce geste chirurgical est associé au traitement deux poches graisseuses et d’un cerne marqué.

3: Poches des paupières inférieures
Les poches correspondent à une déformation de la paupière inférieure par la graisse de l’orbite souvent associée à une composante œdémateuse particulièrement visible le matin au réveil.

Traitement:
Cet excédent de graisse orbitaire peut être retiré soit au cours d’une blépharoplastie inférieure comme décrit ci-dessus soit par une incision au niveau de la conjonctive (intérieur de la paupière). Cette dernière incision est alors totalement invisible mais elle ne doit pas être réalisée lorsque la peau de la paupière est déjà détendue au risque d’accroire son aspect fripé.

4: Les cernes
Ils correspondent à un sillon bleuté entre la paupière et la joue souvent associé aux poches, conférant un aspect fatigué au regard.

Traitement :
Le traitement du cerne associe un comblement de la dépression cutanée par une injection d’acide hyaluronique profonde et l’utilisation de crèmes teintées anti-cerne. Celles-ci permettent d’atténuer l’aspect foncé de la peau qui est liée à son extrême finesse et l’absence de graisse sous-jacente

5. Les rides de la patte d’oie et du lapin :
Ces rides situées à la partie externe des yeux (Rides de la patte d’oie) et entre l’oeil et le nez (Rides du lapin ou Bunny Lines) sont des rides d’expression accrues au sourire. Elles correspondent la contraction du muscle orbiculaire.

Traitement :
Il est possible d’atténuer ces rides en injectant de la toxine botulique dans les zones musculaires concernées. Dans certains cas il n’est pas recommandé de traiter les rides inférieures sous peine de voir apparaître ou s’accroître un œdème de paupière inférieure.

6: Les Sourcils
Les sourcils sont une zone anatomique moins évoquée en consultation néanmoins ils sont très fréquemment on cause lors du vieillissement du regard.
Le sourcil peut tomber et ainsi aggraver la chute des paupières supérieures mais aussi perdre du volume entraînant une visibilité des arcades sourcilières.

Traitement:
Le manque de volume des sourcils peut être compensé par une injection d’acide hyaluronique. Cette injection a également pour effet de remonter légèrement le sourcil. En cas de chute importante, un lifting des sourcils est alors nécessaire. Ce geste est réalisé soit en retirant un excès de peau juste au-dessus du sourcil soit par suspension de ce dernier à l’aide d’un fil élastique inséré sous la peau à partir du cuir chevelu.

 

JOUES

1 pommettes
Le volume des pommettes a tendance à diminuer avec le temps par glissement de la graisse de la joue et recul de l’os malaire, entraînant la formation d’une vallée dites des larmes, venant de barrer la joue et l’aplatir.
 
Traitement
Une injection d’acide hyaluronique cohésif (ferme) permet de redonner un volume à la pommette et de retendre la peau de la joue.
 
2 Joues Creuses
Chez certaines personnes et notamment les sportifs, les joues ont tendance à s’affiner voir se creuser.
 
Traitement
Il est possible de restaurer une une épaisseur et une hydratation des joues soit par injection d’acide hyaluronique de type skinbooster soit de microbilles d’hydroxy-apatite qui stimule la fabrication de collagène.
 
 
3 Sillons naso-géniens
Il s’agit des sillons débutants de chaque côté du nez et qui descendent de part et d’autres de la bouche telles des parenthèses. Ils sont parfois très marqués et précoces chez les personnes qui sourient beaucoup. Le relâchement des joues a tendance à les accroître et marquer le visage.
 
Traitement
Le traitement de ces sillons débute toujours par le traitement des pommettes pour retendre la peau des joues. Ce n’est qu’ensuite que l’on peut venir combler le sillon lui-même avec de l’acide hyaluronique.

 

NEZ

Structure centrale, le nez est un élément fondamental de l’équilibre du visage. La moindre anomalie de celui-ci va retentir sur l’expression générale du visage.
Il est possible de modifier radicalement la forme et la taille du nez par une intervention chirurgicale appelée rhinoplastie.
Nous ne réalisons pas cette intervention très spécialisé. En revanche il est possible d’effectuer des petites modifications des contours, de petits défauts et du profil du nez par des injections précises d’acide hyaluronique. Cette procédure est appelée rhinoplastie médicale ou profiloplastie.
Ces injections bien que provisoires, s ont réalisées en quelques minutes au cabinet et peuvent durer de nombreux mois grâce à l’utilisation de produits très cohésifs (fermes).
Elles sont une alternative intéressante à la chirurgie par leur immédiateté et l’absence d’effets secondaires marquée (Oedème/hématome).

 

BOUCHE

1 Lèvre supérieure
La lèvre supérieure est la plus touchée par les effets du vieillissement. Elle peut progressivement s’affiner, s’allonger et se friper.
Traitement
Si les injections d’acide hyaluronique sont au cœur du traitement de rajeunissement labial, elles sont malheureusement trop fréquemment source de « loupés » retentissants.
Aussi il est fondamental de rechercher en premier lieu un excès de longueur et si cela s’avère nécessaire, de réaliser un lifting de la lèvre (Incision sous le nez). Il est alors possible de restaurer les structures naturelles des lèvres(Crêtes philtres, arc de Cupidon et contours des lèvres). Le volume de la lèvre rouge doit être corrigé pour la repeupler et ainsi faciliter l’application du rouge à lèvres.
2 Lèvre inférieure
Celle-ci est moins fréquemment traitée néanmoins les injections d’acide hyaluronique dans la lèvre rouge inférieure sont à la fois très efficaces et ici beaucoup moins à risque de sur-correction inesthétique.
3 Commissures buccales
Les angles de la bouche ont tendance à se creuser et à s’infléchir vers le bas par les effets de contraction répétées de certains muscles de la mimique. Il se forme alors une ombre et une ride vertical appelée marionnette.
Traitement
En présence de muscles abaisseurs des commissures très puissants, il est intéressant d’envisager de les fragiliser par injection de toxine botulique.  Ensuite, c’est une injection d’acide hyaluronique, débutant au menton et remontant vers les commissures qui a permettra un soutien et un remplissage satisfaisant.

 

MENTON

1. Plis d’amertume
Ces rides sont dûes à la contraction devenant permanente d’un muscle qui attire le coin de la bouche vers le bas.
Nos solutions :
La toxine botulique réalisée précocement permet d’inverser ce phénomène et de remonter le coin de la bouche. Elle empêche également la chasse progressive de la graisse dans cette région au fur et à mesure des mouvements répétés des muscles.
La section du muscle peut également être réalisée de façon définitive chirurgicalement.

2. Menton effacé
Le recul du menton déséquilibre le visage et est souvent associé à une bosse sur le nez.
Nos solutions :
L’acide hyaluronique est une solution sûre et efficace pour obtenir une meilleure projection du menton.
La génioplastie d’augmentation est une intervention chirurgicale qui consiste à avancer le menton en passant par la bouche et de le fixer dans la position souhaitée de façon définitive.

3. Menton saillant
Appelée aussi « menton en galoche », cette particularité anatomique est souvent perçue comme disgracieuse. Elle est due à une saillie des parties molles ou de l’os sous-jacent.
Notre solution :
La génioplastie de réduction est une intervention chirurgicale qui consiste à diminuer la projection osseuse du menton en passant par la bouche pour ne laisser aucune cicatrice visible.

4. Double menton
Le double menton peut être très gênant sur le plan esthétique. Ce défaut physique peut avoir des causes plus ou moins associées : une origine graisseuse, une insuffisance osseuse ou/et un relâchement de la peau.
La correction chirurgicale est donc à adapter au cas par cas.
Notre solution :
La liposuccion du cou va permettre l’aspiration de ce surplus graisseux et donc, la suppression du double menton.

OREILLES

Le décollement est dû à une anomalie du cartilage de l’oreille avec principalement un défaut de plicature.
Nos solutions :
L’otoplastie vise à obtenir un recollement définitif, symétrique et naturel des oreilles.

OVALE DU VISAGE

Les contours du visage s’estompent du fait du relachement cutané et musculaire du visage. Des bajoues se dessinent et de nouveaux creux apparaissent.
Nos solutions :
Le lifting cervico-facial permet de retendre la peau et les muscles du visage afin de redéfinir les contours en supprimant les excès de peau accumulés par le temps.
Cette intervention peut être réalisée sous anesthésie locale si la zone est limitée. La durée des suites opératoires est proportionnelle à l’étendue du relâchement.
Lorsque les excès cutanés sont encore limités, une suspension des volumes du visage et un comblement des bajoues peuvent être réalisés par de l’acide hyaluronique ou du radiesse.

1. Éclat du teint
Le teint terne est causé par une mauvaise circulation entraînant une vasoconstriction des vaisseaux sanguins. La pollution, la cigarette ou le manque d’hydratation aggravent ce phénomène.
Nos solutions :
Le peeling redonne une peau douce et lumineuse.
Le Skinbooster est un acide hyaluronique très fluide qui revitalise la peau et la rend plus éclatante.

2. Acné
La peau grasse est caractérisée par une production excessive de sébum. Les cellules mortes, les bactéries et les saletés s’accumulent plus facilement et obstruent les pores, ce qui entraîne la formation de points noirs et de boutons.
Après des années d’acné, il n’est pas rare que de légères cicatrices marquent le visage et donnent à la peau une texture irrégulière.
Nos solutions :
Le peeling permet de resserrer les pores dilatés, d’aider à l’élimination des comédons et microkystes, d’éclaircir le teint.
Le laser fractionné au C02 permet de lisser les irrégularités de la peau en traitant les cicatrices d’acné résiduelles.

3. Taches brunes / mélasma
Elles sont dues à l’exposition solaire. Ce sont des dépôts de mélanine situés dans l’épaisseur de la peau.
Le masque de grossesse (mélasma) est aussi très fréquent. Il se manifeste par une pigmentation brune du visage qui se déclenche parfois après une grossesse ou suite à la prise d’un contraceptif oral.
Nos solutions :
Le laser permet d’enlever efficacement les taches brunes.

4. Rougeurs / couperose
L’érythrose se manifeste par des rougeurs diffuses liées aux émotions apparaissant par poussées au niveau du visage.
L’aspect rouge de la peau est dû à une mauvaise circulation du sang entre la peau et l’intérieur du corps, ce qui provoque une dilatation des vaisseaux qui peut devenir permanente.
La couperose est une dilatation permanente des petites veines superficielles sur le visage. Elle donne un ensemble de lacis rouges sur le menton, les ailes du nez, le front et les joues. Les personnes ayant une peau et des yeux clairs sont prédisposées à l’apparition de la couperose.
Nos solutions :
Le laser vasculaire est actuellement la technique de référence pour se débarrasser des rougeurs qui sont éliminées après 3 à 5 séances de traitement.

COU / DÉCOLLETÉ

1. Fanons du cou
Les fanons ou cordes plastysmales sont dues à la contraction du muscle peaucier du cou. Ils participent nettement au phénomène de vieillissement du cou.
Nos solutions :
La toxine botulique permet de lever la contracture musculaire et donc diminuent les cordes.
Le lifting cervical retend le muscle et la peau du cou et suppriment efficacement les fanons.

2. Rides du cou et du décolleté
La peau du cou et du décolleté est fortement exposée aux rayons du soleil et souvent oubliée dans la protection solaire. Fine et fragile, elle a tendance à réagir rapidement en se relâchant plus précocement que pour le visage.
La peau du cou est également très sollicitée par les mouvements.
Nos solutions :
La toxine botulique permet de détendre le muscle peaucier responsable de la formation des rides
L’acide hyaluronique ou le Radiesse déposé en nappage sous la peau la repulpe et lui redonne de l’élasticité.
Le laser CO2 fractionné permet une abrasion superficielle de la peau, une destruction de l’épiderme, qui supprime les irrégularités et les taches solaires. Il provoque par un effet thermique au niveau du derme une stimulation de la fabrication de collagène, provoquant une tension et une densification de la peau.